Sortir de la Domination

Sortir de la domination Tant que l’Homme est dominé, de quelque façon que ce soit, il est un être soumis et donc inconscient. Ainsi déchu de sa souveraineté naturelle, et emprisonné dans cette posture, il ne peut pas être enseigné universellement par son double et lever les voiles de son ignorance. Il ne peut accéder au Réel. Son avenir semble bouché. Dominé et souvent inconscient de l’être, il est embourbé dans le miasme de sa vie psycho-émotionnelle, dont son ego se fait maître protecteur. Il ne voit pas d’issue possible et sombre dans la fatalité, la facilité, l’acceptation du pire, le découragement, l’indifférence, la passivité ou il vit une vie égocentrée, focalisé sur ses désirs inférieurs et sa conscience subjective.

Assumer sa liberté...

Assumer le poids de la solitude...et du savoir…ce fut mon long et douloureux chemin en tant qu’être humain sur cette Terre. Comme celui de tant d’autres, chers à mon cœur, qui vivent aujourd’hui avec le regard clair cette libération tant attendue...dans nos cœurs fatigués et en même temps soulagés car nous y sommes enfin. Aujourd’hui, et grâce à un ami qui se reconnaîtras, à qui je souris, j’aspire à être délestée de ce poids, à le rendre léger en le partageant une dernière fois. A le laisser se diluer pour toujours. Je me l’accorde enfin. Je me rends libre du dernier bagage…

Le virus de la Couronne

Le virus de la Couronne Plusieurs regards sur ce qui se passe, selon si vous vous placez dans la conscience humaine, avec les filtres de votre personnalité..vos peurs, vos projections... ou la conscience d’éternité….la présence….relié à votre Esprit…à votre cœur.. Le regard, la posture que vous adoptez chaque jour face à la situation détermine absolument tout dans votre vécu au sein de ce grand spectacle final et dont l’apothéose est largement minimisée par la naïveté de certains êtres humains, ceux qui croient notamment que tout reviendra comme avant….. Cet « avant » tumultueux, dans un système exsangue et une Terre au bout du rouleau que tout le monde semble déjà avoir oublié après 2 jours de confinement.

L'émotivité

L'émotivité Annonce de Philippe (gouvernement) : « Se rendre aux obsèques d'un proche pendant le confinement dû au coronavirus n'est pas autorisé ». Les attachements à nos proches vont être rudes à dépasser, à transcender. Nous sommes loin les uns des autres, séparés dans nos familles, certains isolés, et cela durera plusieurs semaines…. La solitude, la séparation pour certains, les retrouvailles pour d’autres..avec son lot de révélations......., l’angoisse, la peur du lendemain…. Toutes les peurs vont faire surface…...c’est cela le face à face…….. Les peurs archaïques poussent les gens à remplir les caddys, à stocker, à se battre pour du Pq…..les comportements sont incontrôlables…..et ce n'est que le début..certains vont fondre les plombs à rester enfermés, sans avoir aucun divertissement..l'homme perpétuellement détourné de lui même va se retrouver dans sa présence de manière forcée.........et donc confrontée à son monde intérieur........

Faire le plein

Faites le plein de ce qui vous aide à maintenir le cap de la lucidité...ce qui vous maintient au sein de votre intériorité et de votre cœur. La prochaine étape c'est le blackOut Internet mondial. Tout le monde s'adapte, transpose ses activités sur les réseaux, les applications, les visiomachins, autant que possible, séances à distance, etc....cela ne durera qu'un temps, ça aussi.....C'est bien normal de s'accrocher à ce qu'il nous reste....de croire à un retour à la normal relève d'un peu de naïveté que l'homme ancien va nommer optimisme. .. Je vous le dit, encore une fois, pas pour vous faire peur mais pour informer, "prendre les devant" en posant un regard CLAIR sur ses propres réactions face aux événements, c'est déjà les VOIR telles qu'elles sont et donc être dans sa lumière.....être en capacité de voir le film sans en être affecté. Les réseaux nous gardent en lien et en même temps déploient la peur.... trouver le chemin du milieu.....

L'Ethernité

J’ai marché dans ce monde, il y a plusieurs années, pensant à un rêve, alors que c'était réel.. Le rêve de ma Vie s'est éteint.... Et Le Réel m’est réapparu.. Je ne le crois pas. Je le sais. Ce lieu où mes jours et mes nuits dansent, Où nos cœurs bleus s’enlacent, où nos cellules s’entrelacent Je t’ai parlé d’un lieu si calme, si calme, où nous étions libres d’aimer. Rendez-vous sur les Terres de l’éthernité. EL